Appuyez sur le bouton partager dans en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK

Hold-up vert dans le Béarn !

Communiqués

Le Béarn et son vert paysage accueillaient ce week-end la troisième manche des Coupes de France Promosport. Le circuit vallonné de Pau-Arnos fût donc le théâtre des opérations pour le MC Pau-Arnos qui organisait l’épreuve… 

Le Béarn et son vert paysage accueillaient ce week-end la troisième manche des Coupes de France Promosport. Le circuit vallonné de Pau-Arnos fût donc le théâtre des opérations pour le MC Pau-Arnos qui organisait l’épreuve.

Après deux jours de pluie intensive, les essais du samedi ont pu se dérouler sous un ciel nuageux le matin et ensoleillé l’aprèsmidi.Les températures sont un peu fraîches en début de matinée (9°C) mais plus agréables dans l’aprèsmidi(22°C).

 

Les Essais Chronométrés

C’est au tour des 125cc d’ouvrir le bal des essais. La piste est encore humide par endroit et la prudence est de mise. Un temps en tête, Samuel Camier se fait coiffer sur le fil par Byron Belleton qui réalise un très bon 1:38.933 soit 1.372 sec plus rapide. Anthony Batisse réalise le 3e temps devant Ken Suire. Tous ces pilotes roulent sur des Aprilia. Le premier pilote Conti est 20e, il s’agit de Clément Stoll.

La première série des 500 Cup prend la piste. Après une nette domination depuis le début de saison, Amaury Guespin doit se contenter du 3e temps. Xavier Burato et Guillaume Oleron ont été plus rapide mais les trois hommes se tiennent en 0,818 seconde. Olivier Gret est en 4e position à 0.7 sec de Guespin.

En seconde série, c’est Grégory Pré qui est le plus rapide et qui sait tirer le mieux parti de la piste qui continue de sécher avec un temps en1:32.940. Il est collé par Anthony Berciaud à 0.247 sec, Sébastien Bonfils à 0.516 sec et Alexandre Mottet à 0.978 sec.

Au cumul des séries, on retrouve Pré, Berciaud, Burato et Bonfils.

L’arrivée en piste des 600cc coïncide avec l’arrivée du soleil. La piste a encore quelques traces d’humidité mais rien de très gênant. Nicolas Salchaud (Yamaha) entame son week-end de belle manière avec le meilleur temps en 1:25.151. Les quatre premiers se tiennent en 0.7 sec. Yoann Gougginsperg (Honda) devance le local de l’étape, Lucas Mahias (Yamaha), protégé de Serge Nuques, et David Bouvier (Yamaha).

En deuxième série, C’est l’ancien vainqueur de la Coupe Kawasaki, Mickaël Varesco, qui signe le meilleur temps en 1:24.154 juste devant Eric Grare (Yamaha) qui est en 1:24.285. Sylvain Buffard (Yamaha) et Charles Geers (Kawasaki) complètent le quatuor de tête qui se tient en 0.8 sec.

Place à la catégorie reine et très disputée des 1000cc. En première série, au jeu du chat et de la souris, c’est Claude Lucas (Suzuki) qui, avec un chrono en 1:23.396, gagne pour 0.05 sec devant Lionel Richier (Kawasaki). Yann Sotter (Honda) et Alexandre Perrault (Suzuki) sont juste derrière à 0.6 seconde.

Dans le seconde série, Frédéric Chabosseau (Kawasaki) va mettre un coup au moral à ses adversaires en signant au 7e tour un magnifique 1:22.719, soit 1.29 sec plus vite que Marc Pasquinucci (Suzuki) et 1.494 sec plus vite que Cyril De Laville (Kawasaki). Emmanuel Debray (Honda) est 4e juste derrière.

Au cumul des séries, Chabosseau prend la pôle devant Lucas, Richier et Sotter.

 

Les Courses Qualificatives

Lorsqu’il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante.

Ce we, seuls les 500, les 600 et les 1000 sont concernés par ces courses qualificatives.

L’après mididébute avec la première série des 600cc. Départ canon de Nicolas Salchaud qui est définitivement très en forme cette année. David Bouvier le colle au garde boue arrière suivi de Sylvain Buffard et Mickaël Varesco. Salchaud creuse l’écart tandis que Yoann Gougginsperg remonte petit à petit vers la tête de la course. Varesco au 5e tour, puis Buffard au 12e tour et enfin Bouvier au 13e tour. Salchaud est toujours solidement en tête lorsque une chute impliquant cinq pilotes fait stopper la course. Il restait un tour, la course ne repartira pas. On retrouve donc Salchaud suivi de Gougginsperg et de Buffard (un podium déjà vu il y a quelques années avec ces pilotes mais en catégorie 500 Cup…).

Pour la seconde série, le coup d’éclat vient d’un des locaux de l’étape Lucas Mahias qui réussit à boucler le premier tour en tête devant Julien Pilot (Honda) et Eric Grare et Charles Geers. Grare prend la tête au second tour et Pilot passe deuxième. Mahias résiste un peu mais rétrograde 5e.

Alex Plancassagne (Yamaha) vient se mêler à la lutte pour les premières places. Geers passe Grare au 10e tour pour s’envoler vers la victoire. Au 12e tour, Plancassagne prend la seconde place au détriment de Grare et Pilot.

Pour la finale de demain, Salchaud partira en pôle position devant Geers, Gougginsperg et Plancassagne.

En 1000cc, Frédéric Chabosseau a fait un festival, enfonçant un peu plus le clou. Si Richier part en tête, dès la 2e descente, Chabosseau prend d’autorité la tête pour ne jamais la rendre, avec le meilleur tour en course en prime (1:22.785). Richier suit quelques tours mais doit aussi conjuguer avec Cyril De Laville (Kawasaki) qui se fait pressant. Fabrice Holub et Marc Pasquinucci sont derrière en embuscade. Holub passe De Laville et remonte sur Richier. Pasquinucci met la pression à De Laville qui cède dans les derniers virages. Au final, Chabosseau l’emporte devant Richier, Holub, Pasquinucci et De Laville.

En deuxième série, Alexandre Perrault (Suzuki) prend un très bon départ et boucle le premier tour en tête devant Claude Lucas et Yann Sotter. Lucas prend les commandes au 2e tour et Sotter prend la 2e place au tour suivant. Au 4e tour, le drapeau rouge est sorti suite à la chute de Sébastien Boizart (fracture ouverte du pied).

Nouveau départ et ce coup ci, c’est Yann Sotter qui boucle le premier tour en tête suivi de Lucas et Jérémy Cramer. Lucas prend la tête et s’envole vers la victoire en signant son meilleur tour en 1:27.605. Sotter tente un temps de le suivre puis assure sa seconde place. Kevin Hiernaux (Suzuki) passe Perrault pour finir 3e.

Au cumul des deux parties, Lucas l’emporte devant Sotter et Perrault.

Pour la finale de demain, Claude Lucas partira en pôle position devant Chabosseau, Richier et Sotter.

En 500 Cup, pour la première série, Grégory Pré passe le premier tour en tête suivi de Dominique Pénicaud et Patrice Di Gregorio. Deux tours après, Pénicaud prend les commandes sous la pression de Xavier Burato. Il résiste deux tours avant de céder. Burato maintient le rythme et emmène avec lui Pénicaud. Derrière, Di Gregorio doit conjuguer avec le retour de Frédéric Dietrich qui va lui ravir la 3e place deux tours avantla fin. Au baisser du drapeau à damiers, Burato l’emporte devant Pénicaud, Dietrich et Di Gregorio.

En seconde série, c’est Anthony Berciaud, Alexandre Mottet et Amaury Guespin qui animent la course en formant un groupe qui va se détacher des autres au fur et à mesures des tours. Après quatre tours en tête, Berciaud cède sa place à Mottet. Berciaud et Guespin se disputent la seconde place avec de nombreux échanges de place. Dans le dernier tour, Berciaud reprend l’avantage.

Au cumul des séries, pour la finale de demain, l’ordre de départ est Mottet, Burato, Pénicaud et Berciaud.

La journée se termine par les Essais Chronométrés des Junior Cup. Morgan Dalbis est de suite dans les bons temps avec lors de son 2e passage un chrono en1:49.145. A la fin de la séance, personne ne réussit à le battre. Jules Danilo s’en rapproche à 0.8 seconde. Corentin Juillet et Maxime Batisse complète la première ligne.

 

Les Finales

La première finale du dimanche matin a pris quelques minutes de retard à cause d’une petite brume qui tardait à évacuer le circuit. Il fait10°Cet la journée s’annonce plus chaude qu’hier.

Les Junior Cup ouvrent la piste et Jules Danilo est celui qui prend le meilleur départ pour une courte longueur. Mickaël Chartier lui prend les rennes de la course pendant trois tours avant que Morgan Dalbis ne les lui prenne pour sept tours. Les six premiers sont en paquet et ne cessent de se doubler. Chartier reprend l’avantage à quatre tours avant que Dalbis ne s’impose. Danilo, dans le groupe de tête durant toute la course, parvient à prendre la seconde place au détriment de Corentin Juillet et Mickaël Chartier.

Les 125cc sont au départ, feu vert et Byron Belleton et Samuel Camier sortent au coude à coude de la première ligne. Dès le 4e virage, Camier a pris un peu d’avance et boucle son premier tour avec 4.4 secondes d’avance sur Bastien Chevallereau et Belleton. Camier imprime un rythme soutenu et continue à creuser l’écart. Derrière, la lutte est rude, ils sont sept dans un mouchoir de poche. Thomas Junique semble prendre un petit avantage au 4e tour mais au 8e tour, Adrien Tranchant prend les commandes du groupe de chasse puis, au 11e tour, Jordan Levy lui passe devant.

Lévy poursuit son effort et commence à remonter sur Camier, emmenant avec lui Tranchant et Junique. L’écart se réduit mais Camier l’emporte pour 1.2 sec devant Levy. Tranchant complète le podium.

Pour le début d’après midiet l’arrivée du soleil, les Junior Cup reprennent la piste pour leur seconde finale. Comme toujours dans cette catégorie, chaque tour, voir chaque virage, a son lot de dépassements. Morgan Dalbis, Jules Danilo et Corentin Juillet en font une belle démonstration. Jules Danilo tire son épingle du jeu et franchit en premier la ligne d’arrivée alors que Dalbis coiffe pour un petit millième de seconde Juillet.

Au classement provisoire, malgré ses 9e et 8e places ce week-end, Hamza Chavant conserve la tête avec 100 points devant Jules Danilo et Florian Bruel qui ont chacun 88 points.

Autre catégorie extrêmement disputée à chaque course, les 500 Cup. A Pau, Alexandre Mottet a eu fort à faire avec ses camarades mais c’est bien lui qui va mener de bout en bout la course malgré les attaques d’Anthony Berciaud, Dominique Pénicaud et Amaury Guespin. Après trois places de second, Mottet remporte sa première victoire dela saison. Au ¾ de la course, Pénicaud part à la faute et laisse Guespin et Berciaud s’expliquer pour les positions sur le podium. Pour 0.267, Berciaud résiste à l’ultime attaque de Guespin.

Au classement provisoire, Guespin (91 points) devance Mottet pour six points. Berciaud complète le podium provisoire avec 44 points.

En 125cc, le retour gagnant cette saison de Samuel Camier continue de plus belle. Après le meilleur départ, Camier emmène dans sa roue Byron Belleton, Jordan Levy, Lucien Abellan. A mi course, Thomas Junique a rejoint le quatuor de tête composé de Camier, Abellan et Belleton. Très vite il prend la seconde place et se lance à l’assaut de Camier. A l’issue du 16e et dernier tour, Camier l’emporte pour 0.158 seconde devant Junique. Byron Belleton complète le podium. Le premier pilote Conti est 14e, et il s’agit de Clément Stoll.

Au classement provisoire, Camier accentue son avance avec 126 points devant Levy 107 points et Junique 98 points.

La course des 600cc a connu un départ pour le moins mouvementé. Par deux fois le drapeau rouge a du être sorti pour des chutes lors du premier tour. Mickaël Varesco tombe après le premier départ et Eric Grare et David Bouvier tombent dans après le second. Seul Bouvier pourra repartir.

Lors du troisième départ, Nicolas Salchaud part en tête avec dans sa roue Charles Geers et David Bouvier. Les trois hommes vont se détacher des autres et imprimer un rythme très élevé (meilleur tour en1:22.871 pour Geers). Salchaud tient 12 tours avant de céder le commandement à Geers qui profite des derniers tours pour creuser un écart de plus de cinq secondes. Salchaud doit se contenter de la seconde place devant Bouvier.

A noter la belle course du local Lucas Mahias qui avait su garder sa 7e place durant les 14 premiers tours avant de commettre une petite faute et finir 18e.

Au classement provisoire, la régularité de Bouvier paye puisqu’il mène les débats avec 56 points. Avec chacun un résultat blanc, Geers (50 points) et Salchaud (45 points) complète le podium.

Pour finir la journée, les 1000cc se placent sur la grille de départ. Au feu vert, Yann Sotter, Claude Lucas, Lionel Richier et Frédéric Chabosseau donnent le ton. Sotter passe les deux premiers tours en tête avant de céder la place à Lucas. Chabosseau arrive à passer Richier et remonte sur Sotter pour lui prendre la seconde place et s’attaquer à Lucas. Les quatre hommes sont très proches lorsqu’au 6e tour, Jérôme Busteau part à la faute avec une chute impressionnante mais sans gravité pour le pilote. La chute a provoqué un drapeau rouge synonyme d’un second départ.

Claude Lucas part comme une balle et reprend la position qui était la sienne avant le drapeau rouge. Sotter est juste derrière avec Richier, Perrault et Chabosseau. Au tour suivant Richier passe second. Au 4e tour, sur un petit excès de générosité sur la poignée de gaz, Lucas par à la faute. Richier se retrouve aux commandes mais doit faire face aux attaques de Sotter qui reprend la tête pour quatre tours au 6e tour. Quatre tours après, Chabosseau le passe ainsi que Richier. Sotter a fort a faire aussi avec le retour de Fabrice Holub qui le double à 3 tours de l’arrivée et remonte vers les deux hommes de têtes. A l’arrivée, les écarts sont minimes puisque les trois Kawasaki se tiennent en 0.876 sec. Chabosseau devance Richier et Holub.

Au cumul des deux parties, le podium est inchangé.

Au classement provisoire, Richier reste en tête avec 70 points devant Chabosseau avec 58 points et Sotter avec 46 points.

Il est à noter que l’opération « Tolérance Zéro » faite à Carole a porté ses fruits puisque seuls deux pilotes sur l’ensemble du plateau n’étaient pas conformes au niveau du bruit.

Prochain rendez-vous, à Ledenon les 16 et 17 mai prochains.