Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
23 - 24 mars 2019
NOGARO
NOGARO

communiqués
02.09.18.
  RÉVÉLATIONS À NOGARO POUR LA FINALE DES COUPES DE FRANCE PROMOSPORT

Joie, bonheur et applaudissements : les titres ont été décernés durant la dernière étape des Coupes de France organisée par l’ASM Armagnac Bigorre ce week-end des 1 et 2 septembre sur le Circuit de Nogaro. Le suspense a été entretenu jusque dans l’après-midi du dimanche, les heureux couronnés, sous réserve de machine conforme, ne sont pas toujours ceux que le paddock attendait : à découvrir absolument…

  

1000 

COURSE 1 :  TOURNÉ, À LA MAISON

Les « gros cubes » ’élancent sur la piste avec un très bon départ signé Johan NIGON (Yamaha). Il fait les freins au poleman, Florent TOURNÉ (Yamaha), dans le premier virage. Pourtant, le local reprend immédiatement le dessus sur NIGON dans le premier tour. (Suzuki), absent des podiums cette saison, semble déterminé à ’illustrer sur le circuit de Nogaro et passe les premiers tours au 3ème rang devant (Yamaha).

Coup de théâtre après 4 tours de course, NIGON part à la faute et redescend en 4ème position à 3 secondes du trio TOURNÉ – THIBAULT – MONTESSUIT. La remontée ’annonce musclée mais pas impossible pour le pilote de la Yamaha n°333…

À la mi-course, TOURNÉ poursuit son envolée folle vers la victoire alors que NIGON récupère la 2ème place au nez et à la barbe de THIBAULT et MONTESSUIT en l’espace d’un tour seulement.

Dans les derniers tours, TOURNÉ confirme et ’impose, NIGON creuse l’écart sur ses poursuivants et se classe second.

La dernière marche du podium ’avère, en revanche, plus disputée. Derrière et , le duo Anthony ALIERN (Kawasaki) et (Yamaha) revient en flèche. L’effort des deux challengers est pourtant vain, ’est THIBAULT qui complète le podium avec seulement 44 millièmes d’avance sur MONTESSUIT. ALIERN et CURTOLO terminent tout de même 5ème et 6ème. 

COURSE 2 :  LA COURSE POUR TOURNÉ, LE TITRE POUR NIGON

Quel départ pour Johan NIGON (Yamaha) qui aborde le premier virage en tête ! Réactif, Florent TOURNÉ (Yamaha) n’oublie pas qu’il est là pour tenter de ’emparer du titre et récupère les rênes de la course dans le premier tour. Parti depuis la 2ème ligne, Anthony ALIERN (Kawasaki) réussit pourtant l’exploit de rejoindre les deux hommes et relègue même NIGON au 3ème rang. Mauvais début de course du côté de (Yamaha), ce dernier, pourtant parti depuis la 3ème place, redescend jusqu’au 6ème rang. (Suzuki) et Bryan CASTAN (Honda) occupent, quant à eux, les 4ème et 5ème place dans les premiers tours. 

Après 6 passages sur la ligne de chronométrage, NIGON attaque et reprend le dessus sur ALIERN pour aller chercher TOURNÉ. ’était prévisible, NIGON arrive à ses fins à quelques tours du drapeau à damier mais son rival ne se laisse pas faire ! Les deux hommes ’échangent la 1ère place au fil des virages, la bataille les ralentit au profit d’un ALIERN toujours plus rapide qui parvient à se rapprocher.

À l’abord du dernier tour, le local de l’étape est en tête devant NIGON et creuse timidement l’écart. Sur la ligne d’arrivée, les deux hommes sont heureux : TOURNÉ confirme la victoire et NIGON la 2ème place, synonyme d’un nombre de points suffisant pour remporter le titre 2018 ! ALIERN complète le podium sans ’être fait distancer. THIBAULT et MONTESSUIT terminent 4ème et 5ème. Moins efficace en fin de course, Bryan CASTAN se classe 8ème après ’être fait surprendre par (Yamaha).

Au classement général, Johan NIGON remporte le titre avec 238 points. Florent TOURNÉ ne démérite pas et termine 2ème avec 230 points devant (152 points).

 

600 

COURSE 1 :  NAGORSKI, ENCORE ET TOUJOURS 

Même avec son titre en poche, Thibaut NAGORSKI (Suzuki), poleman en 1’32’’146, ’élance avec le couteau entre les dents ! Il mène la danse suivi par (Yamaha) et Kévin TRUEB (Honda) dans les premiers tours. Le peloton de tête évolue à distance confortable de Gabriel SANCHEZ (Yamaha) soumis à la pression d’un (Yamaha) qui pousse fort.

En tête, NAGORSKI ne relâche pas son effort, il poursuit jusqu’au drapeau à damier et l’emporte sans contestation. Le spectacle se déroule au second rang, TRUEB et RIZZA échangent de multiples passes-d’armes. TRUEB engage le dernier tour en 2ème position mais ’est finalement RIZZA qui prend l’ascendant et termine devant le pilote suisse.

Entre SANCHEZ et DOUTRE la bataille fait rage. Malgré les nombreuses attaques du pilote de la Yamaha n°8, ’est bien SANCHEZ qui passe la ligne d’arrivée au 4ème rang.

À noter, (Yamaha), parti depuis la 4ème place sur la grille de départ, reste dans la roue de SANCHEZ et DOUTRE en début de course puis se laisse distancer mais conserve la 6ème place.

COURSE 2 :  NAGORSKI CONFIRME ET RIZZA ’ILLUSTRE !

Thibaut NAGORSKI (Suzuki) déjà titré, l’enjeu de cette seconde course est majeur pour (Yamaha) qui doit ’employer à garder la seconde place au général face à (Yamaha), celui qui terminera devant l’autre l’emporte : 3, 2, 1 : Top départ ! 

Fidèle à lui-même, Thibaut NAGORSKI ’élance en tête poursuivit par un très en forme. Durant les premiers tours, Kévin TRUEB (Honda), au 3ème rang, évolue devant Gabriel SANCHEZ (Yamaha) pendant que est englué dans un groupe de plusieurs pilotes au 7ème rang…cela va être difficile pour le pilote de la Yamaha n°8. 

Au fil des tours, NAGORSKI creuse l’écart sur RIZZA qui conserve un rythme suffisamment élevé pour ne pas être inquiété par ses poursuivants. Derrière les leaders, SANCHEZ prend le dessus sur TRUEB qui reste dans sa roue. À la bagarre pour la 3ème marche du podium, (Yamaha) est également dans l’aspiration de SANCHEZ et TRUEB.

Sur la fin de course, NAGORSKI l’emporte une nouvelle fois sans opposition. RIZZA, quant à lui, doit contenir les attaques d’un SANCHEZ usant d’un pilotage particulièrement agressif. Les positions ne changeront pourtant pas sur la ligne, RIZZA se maintient au second rang devant le pilote de la Yamaha n°31. TRUEB termine au pied du podium devant GRIMOUX. Avec près de 9 secondes de retard sur ses prédécesseurs, DOUTRE, qui aura pourtant tout tenté, se classe 6ème.

Titré depuis Magny-Cours, Thibaut NAGORSKI termine sa saison avec un superbe score de 391 points. (219 points) et (210 points), au coude à coude, se classent respectivement 2ème et 3ème.

 

PROMO 500 CUP 

COURSE 1 :  VAUCHER AGILE ET OPPORTUNISTE 

En fin d’après-midi le samedi, les « gladiateurs » du prennent la piste sous le joug de Lucas MEUNIER (Honda). (Honda), Johan WANG CHANG (Honda) et Samuel TRUEB (Honda) restent dans la roue du leader lors des premiers tours.

Après 2 tours, WANG CHANG ’empare des commandes de la course avec VAUCHER, les deux équilibristes de la 500 Cup relèguent MEUNIER au 3ème rang. Le pilote de la Honda n°99 parvient cependant à recoller à WANG CHANG laissant VAUCHER aux griffes d’un groupe composé de Samuel TRUEB, Willem ZIMMERMANN (Honda), (Honda), Baptiste ESTADIEU (Honda) et Florian BARNIER (Honda), tous roue dans roue. 

Malgré une petite avance, WANG CHANG et MEUNIER voient le groupe de poursuivants revenir sur eux en fin de course. VAUCHER profite de la jonction avec les leaders pour ’emparer de la tête, il conserve un rythme rapide et ’impose : bravo !  La 2ème place revient à Baptiste ESTADIEU qui ’illustre après avoir pris l’ascendant sur WANG CHANG, 3ème et MEUNIER, 4ème.

COURSE 2 :  WANG CHANG IMPERIAL

(Honda) n’est pas là pour faire de la figuration ! Dès le départ, il ’installe en guide pour Lucas MEUNIER (Honda), Johan WANG CHANG (Honda) et Willem ZIMMERMAN (Honda). Pourtant la situation change très vite, MEUNIER réagit et dérobe la position de tête à VAUCHER mais les deux pilotes partent ensuite à la faute et ne reprendront pas la piste. 

’est alors au tour de WANG CHANG de réquisitionner la 1ère place, il prend ses distances sur Samuel TRUEB (Honda), Baptiste ESTADIEU (Honda), Willem ZIMMERMAN et Théo VIGNERON (Honda), tous, à sa poursuite.

Imperturbable, WANG CHANG confirme sa bonne forme et ’octroie la 1ère place de la course, et la 3ème du général. ESTADIEU, ZIMMERMANN et TRUEB passent la ligne d’arrivée dans l’ordre, séparés chacun par à peine un dixième, pour les 2ème, 3ème et 4ème places. VIGNERON, moins chanceux, chute sur la deuxième partie de course et ne peut repartir. 

Au classement général, Samuel TRUEB est auréolé avec 340 points devant Lucas MEUNIER (280 points) et Johan WANG CHANG (210 points).

 

400 

COURSE 1 :  CHAPON FACE À L’HOMME DE L’ANNÉE

À l’extinction des feux, ’est un duo de Hugo qui occupe les deux premières places. Hugo CHAPON (Kawasaki) et Hugo GIRARDET (Kawasaki) imposent leur rythme devant Kilian AEBI (KTM). Le pilote de la KTM n°40 occupe le 3ème rang pendant les premiers tours mais Romain DORE (Yamaha) revient à l’attaque, accompagné de Lucas CLEMENT (Yamaha), Thomas PINTO (Yamaha), Vincent CARRIE (Yamaha) et Colin DRYE (Yamaha).

Deux groupes se distinguent nettement à la mi-course, CHAPON et GIRARDET en dispute pour la victoire et CLEMENT – DORE – DRYE – CARRIE – AEBI – PINTO, en formation serrée pour la 3ème marche du podium. 

En tête, les positions sont inchangées sur la ligne d’arrivée, CHAPON ne parvient pas à se séparer du pilote de la Kawasaki n°70 mais signe une première victoire sur le circuit de Nogaro. La 3ème place est à mettre au crédit de DRYE, qui ’extirpe in-extremis du ballet mené avec ses 4 adversaires. Parmi ces derniers, CLEMENT part à la faute dans les derniers tours et ne peut pas repartir.

COURSE 2 :  CHAPON CONFIRME

Hugo CHAPON (Kawasaki) et Hugo GIRARDET (Kawasaki) dictent leur loi dans les deux premiers tours de course. À leur poursuite, Romain DORE (Yamaha) et Killian AEBI (KTM) se tiennent tête pour la 3ème position. Les débats sont pourtant paralysés suite aux chutes successives de Colin DRYE (Yamaha) et Arnaud AUSSARESSE (Yamaha) provocant la sortie d’un drapeau rouge par la Direction de Course.

La course repart quelques instants plus tard pour 8 tours. Le scenario se répète du côté de la tête, le duo de Hugo refait surface mais cette fois, ’est Romain DORE et Vincent CARRIE (Yamaha) qui ’accrochent à leurs roues.

Dans les derniers tours, GIRARDET maitrise son sujet mais CHAPON lui met la pression et dans les derniers virages la hiérarchie ’inverse au profit du Champion de l’Objectif Grand Prix 2017. GIRARDET termine, malgré une belle course, au 2ème rang. DORE confirme la 3ème place devant CARRIE. Belle surprise, Steffie NAUD (Kawasaki) parti depuis la 14ème position, fait briller les couleurs de la gent féminine à la 5ème place !

Après décompte des points, Hugo GIRARDET termine sa saison, titré avec 247 points devant Hugo CHAPON (156 points) et Romain DORE (126 points).

  

125

COURSE 1 :  GOMBAUD ET DELBOSC D, POUR UN SUPENSE INSOUTENABLE

Jefferson DELBOSC D (Suzuki) ’est assuré de la pole position durant les essais matinaux en 1’58’’266 et ’est d’ailleurs lui qui prend le meilleur sur Loic GOMBAUD (Suzuki) et Louis LAGRIVE (Suzuki) au départ. À la poursuite du leader, GOMBAUD montre les dents, il reste littéralement collé à l’homme de tête dans le premier tour et entame un coude à coude musclé dès le second.

Derrière, Louis LAGRIVE voit revenir Valentin BRULEY (Yamaha), Alexy NEGRIER (Suzuki) et Loris GRUAU (Suzuki) dans les premiers tours. ’est ensuite à François PACOU (Suzuki), Jules CLEMENT (Yamaha) et Marcus DELESTRE (Yamaha) de rejoindre les 3 prétendants à la 3ème place du podium.

Après avoir négocié à 2 pour la victoire durant 9 tours, GOMBAUD l’emporte sur la ligne d’arrivée avec seulement 8 millièmes d’avance sur DELBOSC D ! Le gain de la 3ème place revient à NEGRIER qui tire son épingle du jeu face à ses 6 adversaires : félicitations à ce jeune issu du Championnat de France 25 Power qui réalise un podium pour sa première course en .

COURSE 2 :  NEGRIER 1ER ET GOMBAUD AURÉOLÉ

’est le titre qui se joue durant cette dernière course, tout est encore possible pour Louis LAGRIVE (Suzuki), Jefferson DELBOSC D (Suzuki) et Loic GOMBAUD (Suzuki). Au départ depuis la première ligne, les trois hommes ’élancent aux avant-postes puis sont rejoints par plusieurs concurrents pour former un groupe de 9 pilotes ! 

À la mi-course, le peloton perd quelques candidats à la victoire, Loic GOMBAUD, Alexy NEGRIER (Suzuki), Louis LAGRIVE, Jefferson DELBOSC D, Valentin BRULEY (Yamaha) et François PACOU (Suzuki) roulent dans la même seconde aux avant-postes.

Tout se joue sur la ligne de chronométrage tant la course est intense. Bravo à NEGRIER qui l’emporte avec 0’034 secondes d’avance sur GOMBAUD et 0’284 secondes sur BRULEY, tous deux respectivement 2ème et 3ème. LAGRIVE termine 4ème devant DEBLOSC D et PACOU.

Félicitations à Loic GOMBAUD qui ’octroie le titre avec 276 points, tout juste devant Louis LAGRIVE (271 points). Jefferson DELBOSC D monte sur la 3ème marche du podium final avec 252 points.

  

PROMO SENIOR  

COURSE 1 :  NACIMIENTO CONCENTRÉ ET EFFICACE

Le dimanche matin, les plus de 40 ans prennent le départ sous la domination de la Kawasaki n°4 d’Olivier ULMANN. Avec seulement quelques dixièmes d’avance, il évolue en position de pointe en résistant aux assauts d’Erik NACIMIENTO (Yamaha). 

À la mi-course, NACIMIENTO augmente le rythme et prend le meilleur sur son adversaire. Un changement de place éphémère puisque le pilote de la Kawasaki récupère son dû dans les virages suivants. Après de multiples échanges, NACIMIENTO prend le large et conclut avec une avance de plus de 5 secondes sur ULMANN.

Ronan DODE (Yamaha), occupe le 3ème rang durant la quasi-totalité de la course, il ne sera pas inquiété, et creuse même l’écart sur son poursuivant, Bruno LE BIHAN (Yamaha) pour confirmer la dernière marche du podium..

COURSE 2 :  NACIMIENTO DÉTERMINÉ

Le paddock a le droit à un superbe « holeshot » signé (Suzuki) lors du départ ! Il impose le rythme au premier tour suivi par Erik NACIMIENTO (Yamaha) et Olivier ULMANN (Kawasaki), eux même indécis pour le compte de la seconde place. Bruno LE BIHAN, au guidon de sa Yamaha rose et noir, reste en embuscade derrière le trio, tout en étant soumis à la pression de Ronan DODE (Yamaha).

Après 4 tours, GRIS semble avoir un problème, il redescend dans la hiérarchie, délaissant la tête à ULMANN. NACIMIENTO, à l’instar de la première course, reste au contact de l’homme fort. Le pilote de la Yamaha n°96 poursuit son élan et prend le meilleur sur ULMANN pour ensuite creuser l’écart et ’imposer avec plus de 3 secondes d’avance sur la Kawasaki n° 4.

GRIS continue de descendre au classement et termine à la 5ème place. ’est DODE qui monte une nouvelle fois sur la dernière marche du podium après avoir pris l’ascendant sur LE BIHAN. 

Au classement général, Stéphane NEFF (Yamaha) est titré avec 302 points devant Ronan DODE (226 points) et Olivier ULMANN (198 points).

 

PROMO DECOUVERTE 

COURSE 1 :  ERHEL ET GUYOMARD FONT LE SPECTACLE

Nicolas ERHEL (Kawasaki) ne fait pas dans le détail au départ, il ’élance sans obstacle, seul dans le premier virage ! Malgré cette belle performance, Torrys GUYOMARD (Kawasaki), l’homme le plus rapide des essais, prend le dessus après le 1er tour. Les deux hommes entament une joute qui trouvera son vainqueur dans le dernier tour : ERHEL ’impose devant GUYOMARD.

Benjamin TOUZE (Yamaha) reste en embuscade à la 3ème place, il n’aura pas l’occasion de faire mieux mais complète le podium. 

COURSE 2 : GUYOMARD REVANCHARD

Torrys GUYOMARD (Kawasaki) semblait avoir une revanche à prendre ! Durant les premiers instants de course, il bataille avec son adversaire du matin, Nicolas ERHEL (Kawasaki), puis adopte un rythme que personne n’est en mesure de suivre dans sa catégorie. Au guidon de sa Kawasaki n°98, il ’impose avec plus de 7 secondes d’avance sur EHREL. Ce dernier résiste à Benjamin TOUZE (Yamaha) qui termine 3ème avec seulement 9 dixième de retard.

 

 

Partenaires
  • Partenaire Pneumatique
  • Partenaires Principaux
  • Partenaires Médias
  • Fournisseurs Officiels
Pirelli
XL MotoYamahaFrance EquipementKN Filters
Moto Revue
Riding SensationIxonTournay DistributionDynojet