Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
20 - 21 juillet 2019
LE MANS
NOGARO

communiqués
24.03.19.
BILAN DE COMPÉTENCES À NOGARO POUR L’OUVERTURE DU PROMOSPORT

Les 22 et 23 mars derniers ’est déroulée la première étape des Coupes de France de sur le circuit de Nogaro. Grâce à l’accueil de l’ASM Armagnac Bigorre et de la Fédération Française de Motocyclisme, les passionnés de vitesse ont pu assister à des courses spectaculaires offertes par plus de 200 pilotes, en 1000cc, 600cc, 500cc, 400cc et 125cc !

 

1000 

COURSE 1 : SANS CERTITUDE POUR TOURNE 

Florent TOURNE (Yamaha) et (Suzuki) ’illustrent en position de pointe dès les premiers virages. THIBAULT ’empare très rapidement de la tête avant de chuter dans le premier tour et d’abandonner. Il laisse alors la première place à TOURNE qui doit faire face à de nouveaux adversaires…

Alors au 3ème rang, (Suzuki) profite de la chute du pilote n°19 et hérite de la seconde place. Il est pris en chasse par un groupe de 5 concurrents composé de Cyril CARRILLO (Yamaha), (Yamaha), Julien BONNET (Yamaha), (Yamaha) et (Yamaha), tous en bataille pour la troisième place. 

Après quelque tours, DUPUY revient dans la roue de TOURNE…et joue la gagne !

Laissant les leaders à leur joute, CARRILLO est aux commandes du groupe de poursuivants. Cependant, CURTOLO augmente le rythme et déloge le pilote n°333 de la 3ème place. Au fil des tours, CARRILLO perd du terrain au profit d’HERBILLON et d’un DOUTRE survolté qui réalise alors le meilleur temps en course. BONNET ne parvient pas à imprimer le rythme, il occupe la 7ème place sans trop de prétentions pour la suite.

À la mi-course la situation pour la troisième place est la suivante : CURTOLO, HERBILLON, DOUTRE, CARRILLO

À 6 tours du drapeau à damier, CURTOLO semble être en capacité de revenir sur les hommes de tête. TOURNE, au premier rang, est soumis à la pression de DUPUY lorsqu’un fait de course vient perturber les débats. Un problème technique sur une moto de milieu de peloton dépose de l’huile sur l’asphalte du Circuit de Nogaro avant le virage de la ferme.  La Direction de Course agite alors le drapeau rouge et enregistre le classement du tour précédent.

TOURNE monte sur la plus haute marche du podium devant DUPUY. CURTOLO se classe 3ème suivi par HERBILLON et DOUTRE. CARILLO et BONNET terminent aux 6ème et 7ème places.

COURSE 2 :  DUPUY CONTRE-ATTAQUE

Le week-end à Nogaro ’est conclu par la deuxième manche de 1000. La première course ’étant arrêtée sur un drapeau rouge, les pilotes règlent cette fois leurs comptes sur 16 tours.

En début de course, Florent TOURNE (Yamaha), (Suzuki) et (Suzuki) ’échappent avant d’être rejoints par (Yamaha).

Après quatre tours, le pilote de la Yamaha n°8, nouveau au sein de la catégorie, est de plus en plus rapide. Il met la pression sur , et Florent TOURNE mais attention, (Yamaha) et (Yamaha) reviennent également en flèche pour former un groupe de six concurrents à 10 tours de l’arrivée.

À la mi-course, les 6 pilotes DUPUY, TOURNE, THIBAULT, DOUTRE, HERBILLON et CURTOLO se tiennent toujours en moins de deux secondes. Il reste 5 tours, tout est encore possible…

Deux tours avant le drapeau à damier, DUPUY prend un avantage décisif avec près d’une seconde d’avance sur TOURNE et termine en grand vainqueur. Dans l’avant dernière boucle le pilote de la Yamaha n°30 succombe, quant à lui, aux multiples assauts de THIBAULT et cède la 2ème place. TOURNE termine donc la course en 3ème position.

CURTOLO, DOUTRE et HERBILLON n’apparaissent pas sur le podium mais se classent respectivement 4ème, 5ème et 6ème après avoir fait le spectacle à Nogaro.

Au classement provisoire, occupe la première place avec 46 points devant Florent TOURNE (42 points) et (30 points).

 

600  

COURSE 1 : SANCHEZ, INATEIGNABLE 

Après une domination sans conteste lors de la séance d’essais chronométrés, Gabriel SANCHEZ (Yamaha) ’élance depuis la pole position devant (Yamaha) et (Yamaha). La tension est à son comble sur la grille, et dès le premier virage, les deux pilotes de tête se frôlent : la course ’annonce mouvementée !

Dans le premier tour SANCHEZ, RIZZA et SOMBARDIER devancent Kévin TRUEB (Honda), Benjamin VAUCHER (Suzuki) et (Honda) alors qu’une quadruple chute a lieu. Les malchanceux, Lucas MEUNIER (Yamaha), Florian REAUX (Yamaha), (Yamaha) et Samuel TRUEB (Honda), pourtant proches du peloton de tête, perdent toute chance de succès.

Après 6 tours, le trio de tête reste inchangé. TRUEB, quant à lui, gère sa course au 4ème rang. Derrière, Benjamin VAUCHER (Suzuki) subit les foudres de et Lucas CLEMENT (Yamaha). En embuscade, le « rookie » D Jefferson DELBOSC (Suzuki), parti depuis la 10ème position, démontre ses talents et relègue également Benjamin VAUCHER à la 8ème place. Très rapide, le jeune pilote de la Suzuki n°4 poursuit son effort et prend consécutivement le meilleur sur CLEMENT et ERUAM.

Du côté de la tête, SANCHEZ creuse un écart de près de trois secondes sur RIZZA. Ce dernier subit les assauts de SAMBARDIER qui n’aura besoin que de deux tours pour ’octroyer la seconde position. Pourtant, dans l’avant dernier tour, un problème technique contraint SAMBARDIER à l’abandon !

À l’image des essais chronométrés, SANCHEZ ne laisse aucun pilote l’inquiéter et ’impose. RIZZA et TRUEB complètent le podium. Le « rookie » DELBOSC impressionne pour sa première au sein de la catégorie et termine 4ème devant CLEMENT, ERUAM et VAUCHER.

COURSE 2 : SANCHEZ DOUBLE LA MISE

Gabriel SANCHEZ (Yamaha) ’élance depuis la pole position devant (Yamaha) et (Yamaha) qui complètent la première ligne. Après une première manche dominée par SANCHEZ, ses adversaires ont à cœur de ne pas se laisser distancer au classement provisoire !

Dès la première boucle un quatuor file en tête. Il ’agit de Gabriel SANCHEZ, , et le suisse Kévin TRUEB (Honda). Un tour plus tard ils forment une file avec 4 secondes d’avance sur leurs poursuivants. SANCHEZ ne se laisse pas déconcentrer, il contient ses adversaires prêts à profiter de la moindre faute. Pourtant, le leader améliore ses temps et creuse un écart de près de 2 secondes à la moitié de l’exercice.

Derrière, un autre quatuor bataille pour la 5ème place. Lucas CLEMENT (Yamaha), (Honda) et Benjamin VAUCHER (Suzuki) doivent ’employer pour lutter face au très jeune pilote D Jefferson DELBOSC (Suzuki). Ce dernier met au supplice ses ainés et bascule dans le 11ème tour en 5ème position.

À 5 tours de la conclusion, un accident qui implique deux pilotes de milieu de peloton provoque un drapeau rouge. Le classement est alors figé et définitif au 10ème tour. SANCHEZ ’impose une nouvelle fois à Nogaro. RIZZA se classe second pour la 2ème fois du week-end devant SAMBARDIER. TRUEB termine cette fois au pied du podium. DELBOSC perd la 5ème place, qu’il venait pourtant de conquérir en fin de course, au profit de CLEMENT. ERUAM et VAUCHER suivent aux 7ème et 8ème rangs.

Au provisoire, Gabriel SANCHEZ est leader avec 53 points devant (40 points) et Kévin TRUEB (29 points).

 

PROMO 500 CUP 

COURSE 1 : GRENIER À L’USURE !

Au départ Romain GRENIER (Honda) ’élance depuis la pole position. La première ligne est complétée par Lilian DI LORENZO (Honda) et (Honda).

VAUCHER signe un excellent démarrage et vire en tête au premier virage. Après un tour le duo VAUCHER – GRENIER creuse l’écart sur le reste du peloton et offre un premier duel remarquable au public de Nogaro.

Derrière eux, quatre pilotes prétendent à la troisième marche du podium. Il ’agit de Lilian DI LORENZO (Honda), Florian BARNIER (Honda), Gregory DEBAIX (Honda) et (Honda). Après six tours, DI LORENZO revient sur le duo de tête pour batailler avec GRENIER et VAUCHER. Les 3 pilotes sont ensuite rejoints par BARNIER, DEBAIX et DI GREGORIO pour former un groupe de six concurrents.

Les pilotes du Promo 500 Cup, coutumiers des courses très disputées, offrent une nouvelle fois le spectacle ! Durant la deuxième partie de course, GRENIER ’empare de la tête et creuse un timide écart d’une demie seconde sur ses poursuivants. Finalement, il se retrouve de nouveau mêlé au trio VAUCHER – BARNIER – DI LORENZO.

Dans le dernier tour, les quatre pilotes se tiennent en une demie seconde. GRENIER prend un avantage décisif dans les derniers instants de course et ’impose devant BARNIER et VAUCHER. DI LORENZO, malheureux, termine à la 4ème place devant DI GREGORIO et DEBAIX.

COURSE 2 : APRÈS HUIT TOURS… DI LORENZO

Avant le tour de chauffe, Gregory DEBAIX (Honda) est contraint de quitter la piste suite à un problème technique. Malgré sa bonne position sur la grille, il doit prendre le départ depuis la voie des stands.

Dans les premiers mètres, Nathan MESSAGER (Honda), qui ’élance depuis la 3ème ligne, est victime lui aussi d’un incident technique, il perd sa chaine et quitte définitivement la course ! ’est un concurrent en moins pour Florent BARNIER (Honda) qui file en tête accompagné par (Honda), Romain GRENIER (Honda), Lilian DI LORENZO (Honda), ainsi que (Honda). Les cinq hommes se tiennent en moins d’une seconde après quatre tours : qui peut tirer son épingle du jeu ?

À la mi-course DI GREGORIO ne tient plus la cadence et se laisse distancer. Le quatuor de prétendants au podium évolue toujours dans la même seconde, BARNIER, alors leader, semble le plus rapide…

Après neufs tours, Romain GRENIER, 3ème, chute dans les «  du lac ». La Direction de Course agite le drapeau rouge et met un terme à la course. Le classement se fige dans le tour précédent. DI LORENZO l’emporte suivi de BARNIER et VAUCHER.

Au classement provisoire, Florian BARNIER occupe la 1ère place après ce week-end de course à Nogaro avec 41 points. Lilian DI LORENZO se classe, quant à lui, 2ème avec 39 points devant (32 points).

 

400 : CARRIE RESISTE AU RETOUR DE CARBONNEL

Le départ est à mettre au crédit de Jules CLEMENT (Yamaha) ! Le pilote de la Yamaha n°33 ’illustre en tête accompagné de trois pilotes. Vincent CARRIE (Yamaha), Ilies BLANCHARD (KTM) et Ludovic AMOURET (Kawasaki) mettent le leader sous pression tout en creusant l’écart sur leurs poursuivants. 

Les pilotes changent constamment de place jusqu’au moment où Ilies BLANCHARD qui jouait les premiers rôles, est victime d’un problème technique et redescend dans le classement. Pourtant parti de la 17ème place sur la grille de départ, Gregory CARBONNEL (Yamaha) profite de la déconvenue de BLANCHARD pour se mêler au groupe de tête. Autre fait de course à noter, CLEMENT chute et cède sa place.

Devant, ce sont donc CARBONNEL et CARRIE qui se disputent la victoire sous les yeux d’AMOURET. Finalement CARRIE ’impose avec seulement 29 millièmes d’avance sur CARBONNEL. AMOURET complète le podium. 

Belle performance pour Arnaud AUSSARESSE (Yamaha) et Thomas PINTO (Yamaha) qui profitent des incidents techniques de BLANCHARD, 12ème et CLEMENT 36ème, pour terminer la course aux 4ème et 5ème rangs.

Au provisoire, Vincent CARRIE est leader avec 30 points devant Grégory CARBONNEL et Ludovic AMOURET à égalité avec 21 points.

 

125 

COURSE 1 : MIZERA AU SPRINT 

Dès le premier virage, le poleman Joan BOUCHET (Suzuki) ’octroie provisoirement le leadership. Il est suivi de près par quatre pilotes : Alexy NEGRIER (Suzuki), Tom PLUOT (Suzuki), Matteo ROMAN (Suzuki) et Amaury MIZERA (Suzuki). Les 5 compétiteurs se tiennent en moins d’une seconde et font le spectacle ! 

Pour la 6ème place, il n’y a qu’un seul prétendant : François PACOU (Suzuki), isolé à 10 secondes de la tête de course. 

À un tour de l’arrivée, il est impossible de deviner la composition du podium. Au terme d’un sprint final spectaculaire, MIZERA l’emporte devant BOUCHET et NEGRIER. Suite à une pénalité de 10 secondes pour départ anticipé, ce dernier est pourtant relégué à la 5ème place. Cela profite à ROMAN qui monte sur la 3ème marche. PLUOT termine au pied du podium et PACOU conserve son rythme pour conclure à la 6ème place.

COURSE 2 : BOUCHER AU FINAL !

Dans le premier tour, revanchard du matin, Alexy NEGRIER (Suzuki) prend les commandes de la course aux côtés de trois garçons qui étaient déjà ses adversaires lors de la première manche : Tom PLUOT (Suzuki), Matteo ROMAN (Suzuki) et Joan BOUCHET (Suzuki). 

En embuscade, Amaury MIZERA (Suzuki) affole les compteurs et recolle aux garçons de tête à la mi-course. Il se place très rapidement au troisième rang derrière ROMAN et BOUCHET qui imposent le rythme. PLUOT ne peut plus suivre et se laisse distancer.

Au terme d’un échange final extrêmement musclé, BOUCHET l’emporte. Avec un écart de quelques millièmes, NEGRIER se console sur la deuxième marche du podium. ROMAN se classe 3ème. MIZERA vainqueur le matin termine au pied du podium. Combatif mais moins efficace à Nogaro, PLUOT se contente de la 5ème place.

Au provisoire, Joan BOUCHET est en tête avec 46 points devant Amaury MIZERA (38 points) et Matteo ROMAN (33 points).

 

PROMO MASTER 

COURSE 1 : MUTEAU L’EMPORTE, ULMANN ET ANCELIN SUIVENT

Olivier ULMANN (Yamaha) – Lionel ANCELIN (Ducati) – Emmanuel LENTAIGNE (Yamaha), voici la composition de la première ligne de la grille pour l’ouverture de la saison Promo Master.

Après la première boucle, Olivier ULMANN, Lionel ANCELIN et Gerald MUTEAU (BMW) bataillent à trois pour la victoire. Au fil des tours MUTEAU et ULMANN se détachent laissant ANCELIN isolé en 3ème position. 

En fin de course le pilote de la BMW n°93 est inarrêtable ! MUTEAU enfonce le clou et monte sur la première marche du podium. ULMANN valide sa 2ème place devant ANCELIN. Derrière, Ronan DODE termine aux portes du podium. Mauvaise opération pour LENTAIGNE, pourtant parti depuis la première ligne, il termine à la 8ème position.

COURSE 2 : ULMANN – MUTEAU… QUELLE BAGARRE !

Au départ de la première ligne, Olivier ULMANN (Yamaha), Lionel ANCELIN (Ducati) et Emmanuel LENTAIGNE (Yamaha) reviennent l’après-midi avec le couteau entre les dents. 

À l’instar de la course matinale, LENTAIGNE perd rapidement du terrain sur les deux premiers auxquels ’est joint Gérald MUTEAU. Le trio de tête creuse l’écart. 

À la mi-course, Lionel ANCELIN se laisse lui aussi distancer, ce sont donc Olivier ULMANN et Gérald MUTEAU qui se disputent la plus haute marche du podium. À l’entame du dernier tour, l’avantage est très léger pour ULMANN qui évolue juste devant la roue de son adversaire. Les deux pilotes offrent un beau duel dans les derniers virages. Malgré plusieurs prises de risques, MUTEAU reste second derrière ULMANN, vainqueur. Pour les places suivantes, rien de change : ANCELIN est 3ème avec plus de 6 secondes d’avance sur LENTAIGNE.

Au classement provisoire, Gérald MUTEAU est à égalité avec Olivier ULMANN (46 points). La 3ème place est pour le moment à mettre au crédit de Lionel ANCELIN (33 points).

 

PROMO DECOUVERTE 

COURSE 1 : CHALLIES DOMINE FORTUNE

Vincent DURANT (Kawasaki) a pris un excellent départ en passant de la troisième à la première place, mais sa 600cc n’a pas pu rivaliser avec les 1000cc de Didier FORTUNE (Kawasaki) et Jean Yves CHALLIES (Yamaha). DURANT se fait surprendre par les deux pilotes dans la ligne droite.

Le duo de tête entame ensuite une bataille sans concession à partir de la mi-course. Dans les derniers virages, FORTUNE se manque au freinage et laisse CHALLIES monter sur la première marche du podium.

DURANT, quant à lui, gère sa fin de course et conserve la troisième position.

COURSE 2 : BELLE REMONTÉE DE FORTUNE 

Didier FORTUNE (Kawasaki) se rate au départ, il reste littéralement collé à la ligne, un coup dur pour lui qui voit son coéquipier Jean-Yves CHALLIES (Yamaha) et Vincent DURANT ’échapper.

Revanchard, FORTUNE imprime un rythme rapide, rejoint les deux pilotes juste après la mi-course et passe en tête dans la foulée ! À 4 tours du drapeau à damier, le paddock assiste au même duel que la veille : FORTUNE – CHALLIES. La 600cc de DURANT ne peux plus suivre et se fait distancer pour finir en 3ème position. 

Finalement, FORTUNE obtient sa revanche sur CHALLIES et ’impose à Nogaro.

 

SUIVEZ LES COUPES DE FRANCE 2019

Le site internet, dédié aux Coupes de France www.cdfpromosport.fr, vous propose de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats…

 

CALENDRIER

27/04 – 28/04 – Circuit Carole – Motors Events
25/05 – 26/05 – Croix en Ternois – ASM Croix en Ternois
15/06 – 16/06 – Pau Arnos – Moto Club Pau Arnos
20/07 – 21/07 – Le Mans – ASM ACO 24H
03/08 – 04/08 – Magny-Cours – Moto Club de Nevers et de la Nièvre
07/09 – 08/09 – Lédenon – MC Lédenon

 

Partenaires
  • Partenaires Principaux
  • Partenaires Officiels
  • Partenaires Médias
  • Fournisseurs Officiels
XL MotoPirelli
France EquipementKN Filters
Moto Revue
Riding SensationIxonTournay DistributionDynojet