Appuyez sur le bouton partager en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK
FFM

Lucas empêche le grand Chelem de Sotter

Communiqués

Avant de pouvoir profiter d’une pause estivale bien méritée, les pilotes des Coupes de France Boxer Promosport sont venus en découdre sur le circuit vallonnée et technique de Pau Arnos. Organisée par le MC Pau-Arnos, cette manche s’est déroulée sous des températures très élevées (34°C le samedi et29°C le dimanche) qui ont mis à rude épreuve les physiques des pilotes et les mécaniques.

 

Les Essais Chronométrés

Pour débuter la matinée, les Promo 600 entrent en piste avec un invité spécial : Lucas Mahias (Yamaha). Même si il évolue en Trophée Pirelli 600 cette année – il est en tête du classement provisoire – Mahias est venu faire une pige dans son jardin. Très en forme, il semble bien s’acclimater avec les Dunlop et signe un temps incroyable : 1:20.226, soit 6 dixièmes du record absolu de la piste (détenu par Adrien Morillas). Derrière, à plus d’une seconde et demie, Thibaut Bertin (Yamaha) devance Julien Pilot (Yamaha) et son coéquipier Mathias Chabany (Yamaha).

En seconde série, les temps sont moins rapides mais plus serrés : Jérémy Vallon (Yamaha), Sylvain Buffard (Yamaha) et Julien Saine (Yamaha) se tiennent en 68 millièmes. Quentin Chevrier (Kawasaki) prend la 4e place.

Au cumul des séries, Mahias prend logiquement la pole devant Bertin, Pilot et Vallon.

Les Promo 1000 prennent la suite. En première série, Yann Sotter (Honda) poursuit sa domination avec un temps en 1:21.279, soit presque 7 dixièmes de mieux que Charles Geers (Kawasaki) et presque une seconde de mieux que Xavier Barbancon (Suzuki) l’un des pilotes locaux.

En seconde série, les temps sont meilleurs grâce à Claude Lucas (Suzuki) qui boucle son tour le plus rapide en 1:20.776 (le seul 1000 en dessous des 1:21). Marc Pasquinucci (Suzuki) et Lionel Braun (Kawasaki) sont en dessous des1:22 et juste derrière.

Au cumul des séries, Lucas prend la pole devant Pasquinucci, Sotter et Braun.

En Promo 500 Cup, Kevin Rambure prend rapidement le haut du tableau et ne le quittera pas de la séance. Derrière, Thibaut Doutre améliore, grappille des dixièmes mais reste à 3 unités du leader. Un temps 3e, Aurélien Chevallier se fait prendre sa place par Patrice Di Gregorio dans les derniers tours. Thomas Consoli est à un peu plus d’une seconde en 7e position.

Les 125cc/Conti Pré GP 80cc, terminent les séances dela matinée. Si on retrouve Guillaume Raymond et Thibaut Gourin dans un mouchoir de poche (88 millièmes) pour l’attribution de la pole, la contre performance vient de Léo Bauta qui ratte la première ligne pour un millième mais qui est à plus de 1,3 seconde de Raymond. Ken Suire et Antoine Bilaude complètent la première ligne.

En Conti, si Rénald Castillon Gioanni a occupé un grand moment le haut du tableau, il se fait passer dans les tous derniers tours par Marc Miralles, un jeu pilote espagnol. Contre performance pour Pablo Lamas qui ne parvient pas régler ses soucis mécaniques et accuse 6,7 secondes de retard sur Miralles.

 

Courses Qualificatives

Lorsqu’il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante.

Ce week-end, les Promo 600 et les Promo 1000 sont concernés par ces courses qualificatives.

La reprise des festivités  débute avec la première série 600. Départ en trombe pour Lucas Mahias qui roule pratiquement une seconde plus vite que Julien Pilot, son adversaire le plus direct. Le rythme est très élevé et, en voulant aller trop vite, part à la faute dans le 3e tour. La chute est sans gravité et il parvient à repartir mais il n’est plus que 8e. Devant Pilot reste sur son rythme et décroche un groupe mené par Sylvain Buffard puis par Alex Plancassagne, le leader du provisoire. Plancassagne part à la faute dans le 9e tour alors qu’il vient d’être dépassé par Mahias qui remonte tel un boulet de canon et qui n’est plus qu’à 2,5 secondes de la tête de la course. Buffard est esseulé en 3e position tandis que Mahias recolle au 11e tour. Plus prudent, il attend le dernier tour pour porter une attaque décisive. Pilot passe l’arrivée en seconde position après avoir fait 13 tours en tête.

La seconde série voit le bon départ de Thibaut Bertin qui emmène dans sa roue Julien Saine. Avant la fin du premier tour, Jérémy Vallon passe second. Pendant le premier tiers de la course, ils ne vont rien lâcher et se doubler dans tous les tours. La lutte est acharnée et tourne à l’avantage de Bertin. A la mi course, ils sont six en tête à pouvoir prétendre à la victoire malgré le petit avantage de Bertin. Au fil des tours, Il s’échappe pour finir avec plus de 4 secondes d’avance sur le second. Derrière, Vallon doit conjuguer avec la remontée de Chabany qui progresse de place en place et parvient dans le 12e tour à lui ravir sa position. Les écarts restent serrés mais la hiérarchie se stabilise. Au final, Bertin l’emporte largement devant son coéquipier Chabany, Vallon et Saine.

Pour la finale de demain, la première ligne sera composée de Mahias, Bertin, Pilot et Chabany.

La première série des 1000cc a un petit avant goût de finale puisqu’elle oppose Yann Sotter et Claude Lucas respectivement 1er et 2e du classement général. Si Sotter parvient à s’inscrire en premier dans la première chicane, c’est bien Lucas qui boucle le premier tour en tête. Un temps dans sa roue, Sotter laisse le pilote Suzuki mener la course à un rythme d’enfer et remporter la victoire avec presque 8 secondes d’avance. Charles Geers, 3e dès le début conserve sa position sans pouvoir inquiéter le pilote francilien. Parti 7e, Jérémy Cramer remonte jusqu’à la 4e place mais à plus de 20 secondes du leader.

En seconde série, le poleman Marc Pasquinucci prend les commandes en début de course mais pour une courte durée puisqu’il chute dans le second tour. Parti dans son dosseret, Lionel Braun, hérite des rênes et prend le large pour mettre 4 secondes à ses poursuivants qui ne cessent de se doubler pour le gain de la 3ème place. Entre Cyril Bouffier et Xavier Barbancon, la lutte durera jusqu’au baisser du drapeau à damier où le local Barbancon s’impose pour 4 dixièmes sur Bouffier. Autre local à avoir bien rouler à domicile, Nicolas Nowacki qui se classe 4e

Au cumul des séries, Lucas prend la pole devant Braun, Sotter et Barbancon.

 

Les Finales

Le dimanche matin, il fait déjà 22°Cpour le départ des 125cc et des Conti 80 Pré GP. Thibaut Gourin effectue le meilleur départ et emmène avec lui Guillaume Raymond, Hugo Clere et Léo Bauta. Rejoint par Antoine Bilaude et Ken Suire, ce groupe de 6 va creuser un écart rapidement et se battre pour le podium. Le départ a été un peu mouvementé pour 3 pilotes qui ont eu des ennuis mécaniques. Seul Anthony Aliern réussi à partir mais en fin de peloton. Le premier Conti, Marc Miralles est 8e.

Au 4e tour, Suire chute et repart loin en 17e position. Les écarts sont minimes entre les 5 premiers et Gourin mène toujours la danse. Au 11e tour, Bauta lui prend le commandement mais la réplique ne se fait pas attendre et Gourin reprend les rênes pour ne plus les lâcher jusqu’à l’arrivée malgré le pressing effectué par Raymond qui reprend la seconde place à 3 tours de l’arrivée. Au final, Gourin emporte une nouvelle victoire devant Raymond et Bauta. Aliern sauve les meubles avec une belle 7e place.

Côté Conti, Marc Miralles a fait une belle course en bagarre avec Anthony Batisse (un pilote 125) et gardera l’avantage jusqu’à l’arrivée. Derrière, Renald Castillon Gioanni a son camarade en ligne de mire mais ne parvient pas à revenir sur lui. Pablo Lamas complète le podium. Ces trois pilotes sont classés respectivement 8, 10 et 11e.

Pour la course des Promo 500 Cup, Kévin Rambure aimerait bien s’offrir un joli cadeau d’anniversaire pour ses 21 ans. Il commence par effectuer le meilleur départ en emmenant dans sa roue Thibaud Doutre. Pendant quelques virages, Doutre va réussir à contester la domination de Rambure mais ce dernier riposte et reprend le commandement. Au 4e tour Doutre part à la faute et Rambure ne sera plus inquiété jusqu’à l’arrivée. Derrière, ils sont 5 à se disputer le reste des places du podium : Aurélien Chevallier, Patrice Di Gregorio, Thomas Consoli, Julien Gillet et Jean-Marc Boyer. Chevallier maintient le rythme pour garder les commandes malgré la forte pression exercée par Di Gregorio et les autres. Au 14e tour, Boyer chute et entraine un drapeau rouge à 2 tours de l’arrivée. Le classement est figé au tour précédent et offre un beau cadeau à Rambure avec la victoire devant Chevallier et Di Gregorio.

La matinée se poursuit avec les consolantes et les Pro Classic (course de Moto Anciennes).

Les 125 Promo reviennent avec les Conti Pré GP pour leur seconde finale. Thibaud Gourin prend le meilleur départ et emmène avec lui 7 furieux qui vont rester groupé en 1,5 seconde durant toutela course. Avec trois leaders différents (Gourin, Guillaume Raymond et Léo Bauta) et des dépassements à tous les niveaux, cette finale a été très disputée. Côté Conti, c’est aussi très disputé avec des bagarres à tous les niveaux et notamment en tête entre Marc Miralles, Rénald Castillon Gioanni et Pablo Lamas qui a effectué une belle remontée pour les rejoindre dans le dernier tiers de la course.

Gourin a fort à faire pour conserver la tête mais y parvient et signe son premier doublé de la saison. 4 dixièmes derrière, Bauta franchit la ligne en seconde position devant Anthony Aliern qui s’impose sur le fil (9 centièmes) face à Raymond et monte pour la première fois de l’année sur le podium. Côté Conti, dans le dernier tour, le jeune Lamas (11 ans) commet une faute de débutant : alors qui comptait plus de 4,4 secondes de retard, il réussi à remonter ses adversaires et à les passer juste avant la ligne d’arrivée. Il croit avoir fini la course mais en fait, il reste un tour et deux pilotes Conti en profitent pour le dépasser et le rétrograder à la 3e place. Très déçu, il offre la victoire à son concurrent direct Castillon Gioanni qui l’emporte devant Miralles.

Au classement provisoire 125, Gourin s’envole en tête avec 245 points soit 55 points d’avance sur Guillaume Raymond et 62 points sur Léo Bauta.

Coté Conti, Castillon Gioanni se rapproche un peu plus du titre (il lui reste 5 points à marquer sur l’une des 4 finales qui restent et c’est gagné) avec 276 points. Pablo Lamas reste mathématiquement dans la course au titre mais avec un fort handicap de 95 points de retard. Derrière, ex æquo, on retrouve Yvan Laetzig et Gaétan Gouget avec 135 points.

Sous la chaleur de l’été béarnais, le départ des 600cc est donné. Thibaut Bertin et Lucas Mahias sont au coude à coude et Bertin vire en tête à la première chicane. Au second tour, deux chutes coup sur coup entrainent un drapeau rouge et un nouveau départ. Bertin réitère son excellent départ sous le nez de Mahias qui semble ne pas avoir pris tous les risques. Julien Pilot est dans le bon rythme et suit les deux pilotes de devant. Dans les premiers tours, ils restent à 7 à pouvoir prétendre à la victoire mais Mahias prend le commandement dans le 8e tour et va s’efforcer de creuser le trou. Bertin s’accroche et reste en embuscade. Pilot et Buffard sont dans sa roue et il doit aussi conjuguer avec ces derniers. Dans le dernier tour Mahias se relâche un peu et franchit l’arrivée avec un peu moins d’une seconde sur Bertin. Pilot finit 3e sans avoir trouvé la solution pour rester devant Bertin malgré plusieurs passages en seconde place.

Parti 14e, Alex Plancassagne limite la casse en finissant 6e après avoir été l’auteur d’une formidable remontée.

Au classement provisoire, Plancassagne conserve la tête et 16 points d’avance sur Sylvain Buffard (4e) et 26 points sur le troisième Florent Manniez qui finit 7e.

Départ des Promo 500 Cup et Kévin Rambure réalise une nouvelle fois le meilleur départ. Thibaut Doutre part bien aussi et lui met la pression pendant deux tours mais il doit aussi contenir Patrice Di Gregorio, Aurélien Chevallier et julien Gillet. Dans la manœuvre, Rambure en profite pour creuser l’écart et laisser ses adversaires s’expliquer à plusieurs secondes derrières. Thomas Consoli revient sur le groupe de poursuivants pour les passer un à un. Bien décidé à ne pas aller à la faute, Doutre se fait débordé dans le 11e tour par Consoli qui se retrouve à pratiquement 10 secondes du leader. Trois tours après, c’est Frédéric Besson qui trouve la faille et prend la 3e marche du podium au pilote Héraultais.

Au classement provisoire, avec ce premier doublé de la saison, Kévin Rambure s’offre un avantage pour le titre avec 37 points d’avance sur Thomas Consoli. Aurélien Chevallier, 3e reste mathématiquement en course pour le titre mais avec 94 points de retard. Avec un abandon sur bris de chaine dans la seconde manche, Dominique Pénicaud est 4e et ne peut plus prétendre qu’aux places d’honneur.

Dernière finale de la journée devant un public nombreux pour les 1000 Promo. Cette dernière course va être assez mouvementée avec un départ canon de Yann Sotter qui ne peut contenir Claude Lucas, particulièrement à l’aise sur le tracé palois. Lionel Braun, Xavier Barbancon sont un temps collés aux leaders mais lorsque Braun chute au 3e tour, Lucas et Sotter ont le champ libre pour leur explication. Lucas mène la danse avec Sotter prêt à profiter de la moindre erreur. Dans le 8e tour, la chute d’un concurrent provoque le drapeau rouge alors que Charles Geers est passé second.

Nouveau départ et le duel Sotter/Lucas reprend de plus bel. Sotter est devant lorsqu’un nouveau drapeau rouge est sorti suite à la lourde chute d’un autre concurrent. Moins de 3 tours ont été effectué ce qui annule cette partie de course.

Troisième départ avec ce coup ci Lucas devant Sotter. Sotter met la pression et trouve une ouverture dans le 3e tour. L’attaque est victorieuse mais le pilote Suzuki reste dans sa roue. Sotter ne peut s’échapper et franchit la ligne d’arrivée de cette seconde partie lors du 5e tour avec seulement 24 centièmes d’avance. Derrière, Barbancon a réussi à contenir Geers et franchit la ligne d’arrivée en 3e position.

Au cumul des parties, les positions sont chamboulées avec la victoire de Claude Lucas qui brise ainsi la domination écrasante de Yann Sotter (qui avait 5 victoires sur 5 possibles avant cette épreuve). Pour la 3e marche du podium, Charles Geers prive Xavier Barbancon du plaisir de monter sur le podium à domicile pour 55 centièmes

Au classement provisoire, Sotter reste le solide leader avec 42 points d’avance sur Lucas et 89 points sur Geers.

Prochaine épreuve à Alès (30) les 21 et 22 août 2010.