Prenez rendez-vous pour notre prochain live !
Recevoir une alerte !
LIVE
20 - 21 juillet 2019
LE MANS
PAU ARNOS

communiqués
16.06.19.
PROMOSPORT : DES NOUVEAUX VISAGES SUR LE PODIUM DE PAU ARNOS

Ces 15 et 16 juin, les Coupes de France étaient de retour dans le sud-ouest de la France pour la 4ème étape de la saison. La Fédération Française de Motocyclisme et le Moto Club de Pau Arnos accueillaient les passionnés de vitesse sur le circuit Européen de Pau Arnos. La vue d’ensemble sur un tracé vallonné et technique a offert au public des courses spectaculaires.

1000 

COURSE 1 : TOURNE REMPORTE SON DUEL FACE À FERRE

La première course du week-end est interrompue par un drapeau rouge déployé suite à la chute de Gregory MONAYA (Suzuki) dans le 2ème tour.

Au second départ, les pilotes ’élancent pour 13 boucles. Le surprenant poleman, Nicolas ERHEL (Yamaha), perd l’avantage dans les premiers mètres au profit de Maxime HERTZBERG (Yamaha).

Dans le Tour n°2, Nicolas MOULET (Yamaha) est victime d’une panne moteur et sa machine perd de l’huile sur la piste. Dans les secondes qui suivent, deux doubles chutes interviennent, celles-ci impliquent notamment (Yamaha) qui est contraint à l’abandon. La Direction de Course doit une nouvelle fois déployer le drapeau rouge.

Après plusieurs minutes d’arrêt, la course est relancée pour 8 tours. Dans les premiers virages, un groupe de 7 pilotes emmené par Maxime HERTZBERG se forme en tête de course.

Au fil des tours, HERTZBERG descend peu à peu au classement. Florent TOURNE (Yahama), revenu de loin suite à sa chute en profite et remonte l’ensemble des pilotes pour venir jouer la gagne face à FERRE.

Dans les deux derniers tours les deux pilotes de tête ’illustrent mais ’est finalement TOURNE qui tire son épingle du jeu pour décrocher sa 1ère victoire de la saison au dépend de FERRE.

Benjamin FONTANELLE complète le podium et continue d’enchainer. À la 10ème place sur la grille de départ, (Suzuki) effectue une belle remontée et se classe 4ème. Le poleman voit, quant à lui, une large partie du peloton lui passer devant et échoue à la 11ème position.

TOURNE sera finalement déclassé de la Course 1 sur décision du jury, ’est donc FERRE qui hérite des 25 points de la victoire, FONTANELLE monte sur la 2ème marche du podium que THIBAULT complète.

COURSE 2 : CETTE FOIS FERRE BAT TOURNE

La catégorie reine des Coupes de France entre en piste pour clôturer le week-end de course à Pau Arnos. Pendant le tour de chauffe, l’un des favoris est victime d’un problème technique, il ’agit de Maxime HERTZBERG (Yamaha) contraint de ’élancer depuis la voie des stands.

Benjamin FONTANELLE (Yamaha) mène les débats dans les 1ers tours. Il emmène plusieurs pilotes dont Eddy FERRE (Yamaha), Florent TOURNE (Yamaha), (Suzuki) et (Yamaha). Les pilotes se suivent avant qu’Eddy FERRE ne prenne les commandes de la course. À cet instant, FONTANELLE est distancé par les hommes de tête.

À 6 tours de la fin TOURNE et FERRE bataillent pour la victoire. THIBAULT alors 3ème, ne parvient pas à contenir les assauts de FONTANELLE et cède la 3ème position. Les hommes de tête font le show ! À trois tours de l’arrivée, TOURNE lutte pour garder l’avantage sur FERRE. Cependant, le pilote de la moto n°38 fait l’extérieur à son adversaire dans le virage n°5 ! FERRE conserve sa position jusqu’au drapeau à damier et ’impose. CURTOLO parvient à monter sur la dernière marche du podium, après avoir pris le meilleur sur THIBAULT, 4ème et FONTANELLE, 5ème.

En 1000, Benjamin FONTANELLE est leader avec 94 points, suivi de (81 points) et (77 points).

 

600  

COURSE 1 : MALGRÉ DES SOUCIS MÉCANIQUES, SANCHEZ NE FAIBLIT PAS

Au départ de la course, Gabriel SANCHEZ (Yamaha) occupe la pole position. Dans les premiers mètres, le leader du général est rejoint par son dauphin au général, Kévin TRUEB (Honda), pourtant parti de la 8ème position. Les deux hommes filent en tête et entament un bras de fer pour la 1ère place.

À la mi-course, un groupe composé de Benjamin VAUCHER (Suzuki), Killian AEBI (Suzuki), (Yamaha) et (Honda) est en lutte pour compléter le podium.

À 5 tours du verdict, alors que SANCHEZ prend l’ascendant sur son adversaire suisse, la Direction de Course brandit le drapeau rouge. Le classement après 15 tours est alors définitif. Gabriel SANCHEZ remporte sa 5ème victoire de la saison malgré quelques ennuis mécaniques. Kévin TRUEB confirme sa place au général en se classant 2ème de la course. sort vainqueur de la lutte à 4 pour la 3ème place et complète le podium.

COURSE 2 : 6 SUR 6 ! SANCHEZ CONTINUE SA SAISON PARFAITE

Sous le soleil intense du sud-ouest, la catégorie des 600cc entre en piste avec Gabriel SANCHEZ (Yamaha) en pole position. Après 4 tours, Kenneth ZEFIRINI (Yamaha), Vincent GAUTHEREAU (Kawasaki) et (Honda) chutent dans le virage n°5, la Direction de Course suspend les hostilités.

À la reprise de la course, les pilotes ’élancent pour 10 tours. L’heure est aux explications entre Kévin TRUEB (Honda) et Gabriel SANCHEZ. Les deux pilotes entrent dans un chassé-croisé de haut vol. Intérieur, extérieur, freinage ou accélération, tous les moyens sont bons pour dépasser son rival.

Dans le même temps (Yamaha), parti de la 4ème position sur la grille, est aux trousses des leaders, mais l’écart est trop important pour espérer un retour.

À l’entame du dernier tour, SANCHEZ prend un avantage décisif sur le pilote suisse. Il ’octroie alors la plus haute marche du podium et confirme son invincibilité. TRUEB réalise une très belle performance mais ne parvient pas à faire la différence et doit se contenter de la 2ème marche du podium.

, régulier parvient à conserver sa 3ème place synonyme de première victoire de la saison.

À noter, Benjamin VAUCHER (Suzuki) profite de la pénalité de Kilian AEBI (Suzuki) pour ’octroyer la 4ème place de la course.

En 600, Gabriel SANCHEZ est leader avec 137 points, suivi de Kévin TRUEB (95 points) et Benjamin VAUCHER (55 points).

 

PROMO 500 CUP 

COURSE 1 : VAUCHER RESISTE AU RETOUR DE DEBAIX

Après un drapeau rouge dans le tour de chauffe, Gregory DEBAIX (Honda) ’élance depuis la pole position. Malgré cet avantage, les favoris Florian BARNIER (Honda), (Honda) et (Honda) prennent les commandes de la course.

À 3 tours de l’arrivée, VAUCHER redescend dans le classement, au profit de DEBAIX qui reprend la 3ème position. Dans la foulée, le pole man de la course revient sur DI GREGORIO et ’octroie provisoirement la 2ème place.

Dans le dernier tour, le public pense que DEBAIX est sur le point de réaliser l’exploit en dépassant le leader. Cependant, il reste à la 2ème position, seulement 0’’116 derrière BARNIER, vainqueur sur le fil. DI GREGORIO complète le podium suivi de Nicolas MAINCENT (Honda), 4ème et de VAUCHER 5ème.

COURSE 2 : VAUCHER DOUBLE LA MISE

Dans cette course, les favoris ne perdent pas de temps et se lancent dans une bataille pour la plus haute marche du podium, dès les premiers mètres. prend les commandes d’un groupe de tête complété par Florian BARNIER (Honda), Gregory DEBAIX (Honda) et les pilotes locaux, Nicolas MAINCENT (Honda) et (Honda).

Dans le 10ème tour, la tension est à son comble entre les pilotes leaders. Alors que DI GREGORIO peut prendre une option sur la victoire, il part à la faute et chute ! Le pilote est contraint à l’abandon.

VAUCHER parvient à tenir à distance ses rivaux pour signer une nouvelle victoire devant MAINCENT et BARNIER. Au bonheur du public, le pilote local monte sur la 2ème marche du podium.

En 500 Cup, Florian BARNIER est leader avec 173 points, suivi de Lilian DI LORENZO (137 points) et (120 points).

 

400 

COURSE 1 : BLANCHARD SE RATTRAPE ET L’EMPORTE DEVANT CARRIE

Seul sur la première ligne au départ, Gregory CARBONNEL (Yamaha) est immédiatement dépassé par les incontournables Vincent CARRIE (Yamaha) et Illies BLANCHARD (KTM) qui filent en tête.

Après 3 tours, le pilote KTM semble pouvoir prendre le dessus sur CARRIE, mais commet une faute… Le pilote de la Yamaha n°47 en profite et prend la course à son compte. Avec près de 4 secondes de retard sur le leader, Gregory CARBONNEL et Thomas PINTO (Yamaha) se disputent la 3ème marche du podium.

Dans la dernière boucle, BLANCHARD achève une folle remontée ! Après avoir eu plus de 2 secondes de retard sur CARRIE, il parvient passer la ligne d’arrivée en tête. CARRIE est alors 2ème de la course, devant CARBONNEL, 3ème, qui prend le dessus sur PINTO.

COURSE 2 : CETTE FOIS CARRIE NE LAISSE PAS PASSER SA CHANCE

En début de course, le poleman, Gregory CARBONNEL (Yamaha) prend ses responsabilités et emmène Vincent CARRIE (Yamaha) et Thomas PINTO (Yamaha). Dans les premières boucles, Illies BLANCHARD (KTM) fait le spectacle, parti de la 3ème ligne, il remonte petit à petit le peloton jusqu’à rejoindre les hommes de tête. Cependant, il est une nouvelle fois distancé avant la mi-course, puis chute en tentant de recoller.

En tête CARRIE mène la danse, il compte plus de 5 secondes d’avance sur CARBONNEL à 4 tours de l’arrivée. Le pilote de la Yamaha n°5 ’impose à Pau Arnos, suivis de CARBONNEL puis PINTO.

Malgré sa chute, Illies BLANCHARD conclut son week-end par une 6ème place mais perd des points qui pourraient lui coûter cher.

En 400, Vincent CARRIE est leader avec 116 points, devant Gregory CARBONNEL (104 points) et Illies BLANCHARD (90 points).

 

125 

COURSE 1 : RONAN CONFIRME SON BON ÉTAT DE FORME

Dans la catégorie des jeunes pilotes des Coupes de France , comme souvent depuis le début de la saison, un groupe assez large se crée en tête de course. Celui-ci est composé de Matteo ROMAN (Suzuki), Amaury MIZERA (Suzuki), Alexy NEGRIER (Suzuki), Joan BOUCHER (Suzuki), François PACOU (Suzuki) et Tom PLUOT (Suzuki).

Les tours passent et « le club des cinq » reste lié, les pilotes se rendent coup pour coup.

Ce n’est qu’à 3 tours de l’arrivée que la situation se clarifie. ROMAN prend le meilleur sur ses fidèles concurrents et ’envole vers une nouvelle victoire. Au sprint, NEGRIER décroche la 2ème place au dépend de PACOU qui complète le podium. PLUOT, BOUCHET et MIZERA suivent dans cet ordre.

COURSE 2 : NEGRIER ENFIN VAINQUEUR, ET QUELLE VICTOIRE !

Parti depuis la pole position, Matteo ROMAN (Suzuki) parvient à intégrer le groupe de leader malgré un départ compliqué. Pour cette Course 2, les pilotes de tête sont 4 : Alexy NEGRIER (Suzuki), Joan BOUCHER (Suzuki), François PACOU (Suzuki) et le poleman.

Dans le 5ème tour, le doyen du peloton chute, PACOU laisse alors les trois garçons batailler pour définir l’ordre du podium. Pas pour longtemps, car à trois tours de l’arrivée, Tom PLUOT (Suzuki) fait la liaison avec les leaders qui sont donc 4 en tête.

Au terme d’un sprint final haletant où les trois Suzuki de tête se tiennent en 0’’023, ’est NEGRIER qui passe la ligne en 1er, BOUCHET juste après et ROMAN monte donc sur la 3ème marche du podium d’une course mémorable ! PLUOT, finalement moins rapide que les trois autres, termine au pied de la boite.

En 125, Joan BOUCHET est leader du championnat avec 143 points devant Matteo ROMAN (131 points) et Alexy NEGRIER (120 points).

 

PROMO MASTER 

COURSE 1 : MUTEAU FAIT FACE À UNE BELLE RÉSISTANCE

Après une séance de qualification à rebondissements, Olivier ULMANN (Yamaha) ’élance depuis la pole position. À la première chicane, ULMANN conserve le leadership, il emmène dans sa roue deux autres favoris : Gérald MUTEAU (BMW) et Emmanuel LENTAIGNE (Suzuki). 

À 7 tours de l’arrivée, le leader du général prend finalement l’ascendant sur ses adversaires directs. MUTEAU ne sera jamais rejoint, il l’emporte avec une avance de 1’’349 sur LENTAIGNE. Pourtant poleman, ULMANN ne peut faire mieux que 3ème, le pilote aura à cœur de prendre sa revanche en course 2. Avec plus de 4 secondes de retard la Ducati de Lionel ANCELIN est aux portes du podium.

COURSE 2 : MUTEAU ENCHAINE

Au départ de la course 2, Lionel ANCELIN (Ducati), l’un des protagonistes de la saison, est non-partant alors qu’il devait ’élancer de la 3ème place sur la grille.

Comme souvent, Gérald MUTEAU (BMW) et Olivier ULMANN (Yamaha) se lancent dans un duel pour la plus haute marche du podium, dès le début de la course.

MUTEAU confirme son statut de leader du général et l’emporte après avoir pris l’ascendant sur ULMANN dans les ultimes tours. Ce dernier fait face au retour d’Emmanuel LENTAIGNE (Suzuki) et termine sur la 2ème marche du podium. Le pilote de la moto n°34 termine 3ème, dans sa roue.

En Promo Sénior, Gérald MUTEAU est leader avec 191 points, suivi de Olivier ULMANN (148 points) et Emmanuel LENTAIGNE (121 points).

 

PROMO DECOUVERTE 

COURSE 1 : MALGRÉ UN HANDICAP DE PUISSANCE, DURAND L’EMPORTE

Dans le premier tour, un groupe de 4 pilotes prend les devants. Il est formé de Kévin BONNIN (Yamaha), Vincent DURAND (Kawasaki), Gilles ARMAND (Honda) et Xavier BULLIARD (BMW).

Les hommes de tête ne se séparent pas, avant que Vincent DURAND ne ’échappe à la mi-course et l’emporte. Performance honorable pour le vainqueur dont la machine est une 600cc.

Dans les derniers tours BONNIN est soumis à la pression d’ARMAND mais parvient à y résister et ’octroie la deuxième marche du podium. Avec quelques secondes de retard, BULLIARD passe la ligne en 4ème position.

COURSE 2 : DURAND SIGNE LE DOUBLÉ

Dans cette Course 2, le poleman, Vincent DURAND (Kawasaki) fait la différence  sur Kévin BONNIN (Yamaha) dans les 1ers tours et se lance dans un raid solitaire. Cependant, Gilles ARMAND (Honda), parti depuis la pole position, ne compte pas laisser filer les deux hommes.

À 3 tours de l’arrivée, ARMAND cravache et revient sur BONNIN puis sur DURAND ! Gêné par un retardataire, ARMAND perd le leadership au profit de DURAND qui ’impose. Le pilote de la Honda n°17 ’octroie tout de même la 2ème place pour sa première course de vitesse ! L’habitué du Promo Découverte Kévin BONNIN complète le podium.

 

SUIVEZ LES COUPES DE FRANCE 2019

Le site internet, dédié aux Coupes de France www.cdfpromosport.fr, voous propose de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats…

 

CALENDRIER

20/07 – 21/07 – Le Mans – ASM ACO 24H
03/08 – 04/08 – Magny-Cours – Moto Club de Nevers et de la Nièvre
07/09 – 08/09 – Lédenon – MC Lédenon

 

 

 

Partenaires
  • Partenaires Principaux
  • Partenaires Officiels
  • Partenaires Médias
  • Fournisseurs Officiels
XL MotoPirelli
France EquipementKN Filters
Moto Revue
Riding SensationIxonTournay DistributionDynojet